Gazonline's Blog


Etre ou Avoir
septembre 2, 2009, 8:09
Filed under: Ecoblabla

Sous une apparence bénigne, cette question permet selon moi de répondre en partie à la question de la continuité de l’espèce humaine au-delà des 100 prochaines années. Sans partir sur des chemins philosophiques qui seraient pourtant tentants, restons pragmatiques.

Définitions et exemples du Robert :

AVOIR (verbe) : 1/ Posséder (avoir une maison) 2/ Manière d’être (les arbres ont des feuilles)

AVOIR (nom) : Ce que l’on possède (il dilapide son avoir)

ETRE (verbe) : Exister (je pense donc je suis)

ETRE (nom) : 1/ Ce qui est (les êtres humains) 2/ Fait d’être (l’être et le néant)

Les deux verbes sont aussi des auxiliaires bien connus qui ont fait grincer plus d’une craie lors d’interros surprise au tableau. Ainsi tout peut être vu du côté avoir ou du côté être : avoir des relations/être ensurcon2 relation, avoir des convictions/être convaincu …

On voit l’implication directe ou indirecte de ces tournures quotidiennes de la langue de Hugo (prends ça Molière), la première répétant une logique de possession et d’accumulation, la deuxième nécessitant une implication plus forte. Et c’est là entre être et avoir que nos choix de vie et de consommation vont décider de l’avenir. Avoir pour toujours avoir plus est un instinct animal, la peur de manquer, et on peut comprendre certains anciens qui, ayant vécu les guerres et les privations de toutes sortes, rechignent à se déposséder. Hors pour la plupart des possédants actuels c’est plus une question de confort, d’orgueil et de vanité qui intervient dans le fait d’avoir. Avoir plus (de biens) ne rend pas plus heureux, et entraîne bien souvent une spirale de la recherche du bonheur par un souhait d’avoir encore plus. Au passage, ces multiples possessions seront convoitées par d’autres, inévitablement attirés par les lumières de la publicité vantant les mérites de ce qu’à pu s’acheter le voisin. Cette convoitise entraîne un sentiment de protection des biens et justifie une politique de sécurité accrue, argument imparable pour faire des patrouilles. Mais nous sommes presque hors sujet.

Pour ne pas être trop long, je laisserai la parole aux auteurs visionnaires ayant déjà décrit mieux que moi l’absurdité de la domination de l’avoir sur l’être.

Thomas More, Utopia, 1516 (!)

[…] car ce que vous ajoutez à l’avoir d’un individu, vous l’ôtez à celui de son voisin.

Il y a de l’injustice […] puisque la société humaine ne peut pas être organisée de manière à garantir à chacun une égale partie de bien.

[…] l’égalité est impossible dans un Etat où la possession est solitaire et absolue; car chacun s’y autorise de divers titres et droits pour attirer à soi autant qu’il peut et la richesse nationale, quelque grande quelle soit, finit par tomber en la possession d’un petit nombre d’individus qui ne laissent aux autres qu’indigence et misère.

Tant que le droit de propriété sera le fondement de l’édifice social, la classe la plus nombreuse et la plus estimable n’aura en partage que disette, tourments et désespoir.

[…] une cause d’avarice chez l’homme, l’orgueil, qui le porte à surpasser ses égaux en opulence et à les éblouir par l’étalage d’un riche superflu.

Tocqueville, de la démocratie en amérique, 1835

Ce que je reproche à l’égalité ce n’est pas d’entraîner les hommes à la poursuite des jouissances défendues; c’est de les absorber entièrement dans la recherche des jouissances permises.

Ainsi il pourrait bien s’établir dans le monde une sorte de matérialisme honnête qui ne corromprait pas les âmes, mais qui les amollirait et finirait par détendre sans bruits tous leurs ressorts.

D’autres références du même acabit :

Barjavel, Ravage, 1942 (une fin du monde connu, hypothétique mais réaliste)

Aldo léopold, Almanach d’un comté des sables, 1948 (l’apologie du retour à la nature et la critique du matérialisme moderne)

René Dumont, L’utopie ou la mort, 1974 (toutes les idées actuelles  sur l’écologie sont déjà écrites ici)

Hervé Kempf, Comment les riches détruisent la planète, 2007 (sus aux grands bourgeois et à leur modèle !)

En conclusion, on parle souvent de bien-être (ou phonétiquement bien naître ?), je pencherais plutôt vers le mieux être grâce au moins avoir (cf billets précédents, simplicité volontaire), pour tous. Et lisez Utopia, écrit en 1516, tout y est ou presque pour lancer une nouvelle ère !!!

Publicités

5 commentaires so far
Laisser un commentaire

Hummm..
Je comprends mieux le  » le rangeage-triage-vidage de maison  » de la fille….
P’naise, faut arréter d’etre synchro comme ça tous les 2 !
Bon, sinon, faut que je réflexionne un peu sur ce qui est dit…alors ça peut prendre du temps, avec mon SNU actuel…

Commentaire par Lelen

SNU ça fait maladie grave! mais je suis atteinte de la même va!
Pour le rangeage/vidage c’est cyclique ici et ça revient de + en + souvent d’ailleurs!

Commentaire par gazonline

Intéressant article, qui peut inciter ses lecteurs à réfléchir à ces modes d’ETRE et d’AVOIR.(à parcourir aussi: E. Fromm pour le même sujet).
La question est de savoir si dans une société telle que la notre, les partisans de l’être (encore que « partisan » est sujet à discussion)ont une place? Cette dualité être/avoir peut-elle souffrir d’un compromis ou ne doit-elle être envisagée que de manière manichéenne?
Qui sera assez fou pour ne se contenter que de ce qu’il est…
Bon, allez, j’arrête, ‘faut que j’aille vérifier mon compte en banque, nettoyer ma bagnole et remplir un caddy à Auchan!

Commentaire par agnès

Ben sort du corps d’Agnès (oups)! Je crois que Erich Fromm fera partie de nos prochaines lectures, merci pour la référence!

Commentaire par gazonline

Dans cette ligne de penser, je viens de finir « Apprendre à faire le vide – pour en finir avec le toujours plus » d’Aries et dans lequel il fait l’éloge de la gratuité contre justement le « avoir plus » (et forcément « être moins ») …

Commentaire par Karine




Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s



%d blogueurs aiment cette page :